La campagne pour le compte des élections locales du 30 juin prochain a bel et bien commencé ce vendredi 14 juin 2019 à minuit sur l’ensemble du territoire national togolais conformément au chronogramme de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), entériné par le gouvernement en Conseil des ministres.

Dans la préfecture de Tchamba, (385 Km de Lomé), la consigne a été scrupuleusement respectée au Quartier général du grand parti Union pour la République.

En début cette matinée, les cadres-militants UNIR de la préfecture de Tchamba, venus de Lomé, se sont retrouvés au Centre de lecture et d’animation culturelle (CLAC)de ladite localité, pour une rencontre d’échanges avec les candidats de la liste UNIR-Tchamba.

Sensibiliser les candidats aux élections locales sur les enjeux et les défis de cette joute électorale, tel est l’objectif de cette formation présidée par le vice- président UNIR en charge de la région Centrale, le militant Affoh Atcha-Dédji.

Vue partielle des candidats UNIR

Marquée essentiellement par des communications des cadres militant(e)s Omar Agbangba, Maria Larba Apoudjak et Badadouna Gouni, cette rencontre leur a permis d’édifier les candidats UNIR  aux municipales du 30 juin prochain, sur le rôle du Maire et des Conseillers municipaux, les axes stratégiques de l’ambitieux Plan national de développement (PND) et surtout sur la conduite à observer durant cette campagne électorale.  

Le militant Affoh Atcha-Dédji a saisi cette occasion pour exhorter ces candidats à travailler afin que le parti UNIR s’arroge tous les postes de conseillers municipaux et maires dans les trois (3) communes de la préfecture de Tchamba.  

« Ces candidats sont désormais plus outillés et plus aguerris à sillonner pendant deux semaines toutes les localités et hameaux les plus reculés à la rencontre des électeurs dans la préfecture Tchamba », a-t-il précisé.

Au plan national, ils sont 11 000 candidats issus de partis politiques, de regroupements de partis et de listes indépendantes à être en lise pour 1527 postes de conseillers municipaux. Cette élection constitue un pas important dans le processus de décentralisation amorcé par l’Etat togolais.

La campagne s’achèvera le vendredi 28 juin à 23h59, à quelques heures du scrutin proprement dit.

Il convient de rappeler que c’est la seconde fois que le Togo organise une telle élection après celle de 1987.