Pour la prise en charge des enseignants restants par le programme NOVISSI, Atcha-Dédji donne de fermes instructions

Pour la prise en charge des enseignants restants par le programme NOVISSI, Atcha-Dédji donne de fermes instructions

« Aucun Togolais ne sera laissé pour compte dans cette bataille que nous engageons ensemble », déclarait Faure Gnassingbé dans son adresse à la Nation, le 1er Avril dernier, sur la riposte nationale contre le COVID-19.
Joignant l’acte à la parole, des mesures sont prises ça et là en vue de soutenir les Togolais de divers secteurs dont les activités ont été considérablement touchées par la crise sanitaire liée à la pandémie à coronavirus.
Le 02 septembre dernier, c’est le Ministre des Enseignements Primaire et Secondaire, Affoh Atcha-Dédji qui, dans une note circulaire, informait les Directeurs régionaux de l’éducation, qu’il a constaté que « lors de l’opération de paiement des enseignants volontaires des établissements privé et du confessionnel », il y a « certains qui ne se sont pas enregistrés au *855# et d’autres n’ont pas fournir de numéro de carte d’électeur valide ».
Face à cette situation, il demande à ces derniers de contacter les enseignants n’ayant pas pu se faire enregistrer, à s’inscrire au programme Novissi dans les meilleurs délais, et d’inviter ceux qui n’ont pas pu fournir de numéro de carte d’électeur à le faire, et de lui envoyer par courriel, la liste complétè de ces agents afin qu’ils soient pris en charge par le programme.
Le ministre précise par ailleurs, qu’il attache du prix au respect scrupuleux de ces instructions pour la réussite de la suite du programme NOVISSI.

Commenter