Le gouvernement hausse les tarifs des postes de péages

Le gouvernement hausse les tarifs des postes de péages

Annoncé au conseil des ministres le 23 décembre dernier, le gouvernement a officialisé ce lundi 15 mars, au cours d’une conférence de presse organisée au ministère des transports routiers, aériens et ferroviaires, le réajustement des prix aux postes de péages du Togo.

Le Ministre des Transports Routiers, Aériens et Ferroviaires, M. Affoh Atcha-Dédji, le Ministre de la sécurité et de la protection civile, Gal Yark Damehame, et le Ministre des travaux publics, Zouréhatou Kassa-Traoré, ont divulguer lors de la conférence de presse, les nouveaux tarifs payables dont l’effectivité à partir du jeudi 18 mars 2021.

Le gouvernement explique que d’après les trois trimestres derniers, le besoin de financement pour l’entretien régulier des routes revêtues, non revêtues s’élève à environ 30 milliards FCFA tandis que les ressources budgétaires totales mobilisées se situent en moyenne autour de 17 milliards FCFA (32 millions $) par an. 

Mme Zouréhatou Kassa-Traoré, Ministre des travaux publics, a signifié au cours de cette conférence que « Afin de combler cet écart, les tarifs des contributions des usagers (les engins à deux roues, les tricycles, les véhicules légers, les véhicules poids lourds de toute catégories) sont ajustés afin de tenir compte des enjeux d’entretien et de modernisation de notre réseau routier. Les nouveaux tarifs sont applicables à compter du jeudi prochain »

A cet effet les nouveaux tarifs de péages se présentent comme suit : engin à deux roues 50F, tricycle 100F, véhicules léger 500F, mini bus 9 à 15 places 600F, autocars/bus 1500f, poids lourds à deux essieux 2500F, poids lourds à 3 essieux 4000F, poids lourds à 4 essieux 3500F, poids lourds à 5 essieux 5000F.

Ce changement a suscité la réaction de la faîtière des syndicats des transports routiers, qui a salué cette démarche d’aller vers les bases pour les consulter et aussi a salué le gouvernement pour cette attitude affiché à leur égard.

Pour conclure, le Ministre de la sécurité Yark Damehame demande aux acteurs des transports routiers de signaler tout comportement et dérapages des agents de sécurités sur les routes, et leur annonce que désormais les responsables des transporteurs seront associés aux réunions hebdomadaires de sécurité. Il appel les usagers de la route à la prudence et à plus de vigilance afin d’éviter les accidents sur les différents axes routiers.

Commenter