2021 a enregistré plus de 600 morts sur les routes togolaises

2021 a enregistré plus de 600 morts sur les routes togolaises

Ils sont au total 332 personnes qui ont trouvé la mort dans la seconde moitié de l’année 2021, rapporté le ministre de la sécurité et de la protection civile Gal Yark Damehane. Un chiffre en augmentation par rapport aux 556 morts dénombrés en 2020.

Les causes de ces accidents selon le membre de l’exécutif, sont les mêmes que celles des années précédentes. Il s’agit entre autres de l’imprudence, de la conduite en état d’ivresse, de la non maîtrise du code de la route, de la surcharge, de l’excès de vitesse.

Ces causes persistent « malgré la sensibilisation et les efforts du gouvernement », a regretté l’officiel qui annonce de nouvelles mesures pour l’année 2022, notamment l’excitation des passagers à porter le casque au même titre que les conducteurs. Aussi, a-t-il annoncé l’intensification des actions déjà entreprises au cours des dernières années en l’occurrence la relance du permis de conduire catégorie A, la poursuite de la sensibilisation, ou encore la répression. 

Dans la même dynamique, le ministre chargé des transports Affoh Atcha-Dedji a lancé en décembre 2021, le Projet Pilote de Renforcement de la Sécurité Routière (PPRSR). Ce projet, dont la mise en œuvre s’étend jusqu’en 2025, sera axé sur le renforcement de la sécurité routière par le biais de l’organisation d’examens de permis de conduire sur l’ensemble du territoire au profit de plus de 7.000 conducteurs d’engins à 2 et 3 roues et des séances de sensibilisation des usagers sur le code de la route et les dangers liés à certains comportements en circulation.

Commenter